television shaw en floride

Les « snowbirds » pourront toujours capter une grande partie de sa programmation aux USA.   par Marc Barrière

 

La décision de Shaw Direct de couper son service aux USA a créé tout un boucan dans le monde des snowbirds. On comprendra que le satellite était le choix privilégié pour les Canadiens d’accéder à la télévision canadienne dans le sud des USA. En effet, alors que les câblodistributeurs canadiens diffusent la programmation d’à peu près tous les postes de télé américains, les grands cablos américains ne diffusent aucun poste canadien ni en français, ni en anglais.

Jusqu’à l’an dernier, les « snow-birds » pouvaient compter sur les services de Bell ExpressVu et de Shaw Direct. Comme Bell a modifié sa couverture de diffusion empêchant la réception aux États-Unis, ce qui était toujours possible avec Shaw Direct. On a vu ainsi pousser les coupoles de Shaw Direct un peu partout en Floride indiquant souvent la présence de Québécois.

Le 31 mai dernier, Shaw Direct a modifié son offre. Le diffuseur mettant en service un nouveau satellite (Anik G1) qui ne couvre que le territoire canadien, a coupé son service hors Canada.

Comme Shaw Direct n’a rien publié dans son site Web, il n’en fallait guère plus pour que la machine à rumeurs s’empare de cette nouvelle. Plusieurs ont annoncé que même la diffusion était bloquée. La Fédération québécoise de Camping et de caravaning a ainsi annoncé qu’elle serait coupée dès la fin décembre 2013. D’après M. Serge Canuel, Directeur régional de l’exploitation- Région Est chez Shaw Direct cette nouvelle n’est pas fondée. Il explique que « l’entrée en service à la fin mai du nouveau satellite Anik G1 a effectivement changé la donne. De nombreux canaux ont été ajoutés et quelques uns

y ont migré. Ce sont surtout des canaux en haute définition (HD). Comme le territoire couvert est différent de ceux des anciens satellites Anik F1 et Anik F2 toujours en fonction nous avons du mettre fin à nos activités hors Canada. En effet, notre offre de service est seulement complète au Canada. ».

En ce qui touche le service à la clientèle, le soutien à l’installation et l’identification des problèmes, M.Canuel confirme que Shaw Direct met fin totalement à ces activités au sud de la frontière canadienne. Il nie toutefois que la diffusion soit affectée dans les prochaines années. « On ne s’apprête pas à changer l’empreinte de F1 et F2, affirme M. Canuel. Ce qu’on va faire dans cinq ou dix ans, je ne peux le dire, mais le territoire de diffusion des anciens satellites n’est pas touché. »

En ce qui touche les canaux en français, M. Canuel indique que la diffusion à laquelle abonnés avaient accès auparavant ne sera pas affectée car elle continuera à être diffusée par les anciens satellites. La nouvelle programmation, particulièrement la programmation locale ne sera pas accessible car diffusée par le nouveau satellite.

La diffusion du satellite G1 peut aussi entraîner des conséquences importantes dans la programmation de certains postes, explique M. Canuel. Par exemple, les abonnés savent que lorsqu’on diffuse certains postes américains, Shaw y incruste les publicités canadiennes. « Ce que les abonnées ne se rendent pas compte c’est que nous pouvons basculer la diffusion d’un satellite à un autre. Aussi dans certains cas aux usa des parties de la diffusion seront absente, l’abonné aura devant lui tout à coup un écran noir car cette portion d’émission est diffusée par le nouveau satellite. »

Un autre service qui vient d’être modifié et qui pourra avoir un impact majeur sur sa clientèle c’est celui de l’utilisation dans une résidence secondaire. « Auparavant, indique M. Canuel, les abonnés étaient libre d’acquérir une deuxième coupole et de l’installer à leur chalet ou sur leur véhicule récréatif. La modification est que chaque point de réception doit faire l’objet d’un compte distinct. Un abonné pourra s’inscrire au programme Deuxième résidence et bénéficier pour une écoute simultanée aux deux endroits de la même programmation avec un rabais de 50%, s’il s’agit d’un ancien client ou de 25% s’il s’agit d’un nouveau client. Si un abonné n’écoute qu’à un seul endroit à la fois, le service additionnel est gratuit mais il doit aviser Shaw Direct de tout changement du lieu d’écoute. »

Ce changement de service aura un impact majeur sur le snowbird qui ne pourra donner une adresse américaine pour sa résidence secondaire. Le propriétaire de VR quant à lui pourra donner l’immatriculation de son véhicule pour désigner sa résidence secondaire et circuler là où il veut. C’est ainsi qu’on réalise que l’utilisation des ondes diffusées par les satellites F1 et F2 aux États-Unis entre  dans une zone grise. M. Canuel affirme finalement que « nous ne voulons vraiment plus encourager la captation aux États-Unis de nos ondes. Nous ne donnons plus du tout de support aux abonnés qui y sont localisés, ni pour l’installation, ni pour fournir une clé de réactivation d’un appareil, ni pour identifier si un équipement est défectueux. Les abonnés qui le feront le feront à leurs risque sans que nous garantissions la qualité. »

Cela nous amène à se demander si un abonné peut légalement utiliser les ondes des satellites. À cette question M. Canuel répond « Shaw Direct n’encourage pas ses clients à le faire » mais ne veut pas s’avancer plus avant sur cette question.Option Chalet Gratuité pour l’utilisation dans une résidence secondaire    obligation d’ouvrir un compte  séparé pour la résidence  secondaire Gratuité pour l’utilisation à un seul endroit à la fois (en le déclarant)

si utilisation simultanée (clause« ado »), rabais de 25% pour lecompte de la résidence

secondaire (à l’utilisation) ou de50% si ancien client.

Marc Barrière

 

POUR LES  ABONNÉS  DE  SHAW DIRECT ET LE SERVICE EN FLORIDE

Comme moi, vous avez sans doute entendu parler des changements effectués par Shaw Direct, ou peut-être avez-vous vu le reportage à CTV ou lu l’article dans le Journal de Montréal.    Suite à ces parutions, j’ai communiqué avec Shaw Direct et j’ai obtenu des renseignements que je partage avec vous par la présente.

1)  Oui c’est vrai,  Shaw Direct n’est pas licencié pour les États-Unis; donc, ils n’offrent plus le service aux Snowbirds canadiens qui passent l’hiver en Floride.

2)  Tout n’est pas perdu cependant.  Les ondes de Shaw Direct vont continuer d’être émises par les mêmes satellites.  Donc, avec votre coupole (dish) de Shaw Direct en Floride, vous pourrez capter le signal et vous aurez vos programmes.

3) MAIS,  Shaw Direct ne pourra pas vous offrir d’aide technique.

4)  Shaw Direct va envoyer une lettre à ses abonnés mais je ne sais quand.   Nous devons aussi reconnaître que Shaw Direct ne pourra pas inclure certaines informations dans sa lettre…..

ANALYSE ET RÉFLEXION SUR LES INFORMATIONS OBTENUES :

a)      Probablement que nous aurons la même programmation en Floride avec notre service Shaw Direct, mais sans l’appui technique.  Si nous avons un problème, nous devons le résoudre nous- mêmes sans communiquer avec Shaw Direct.

b)      Ce que nous aurons est semblable à ce que les gens avaient avec Bell Express Vu  il y a quelques années,  AVANT qu’ils coupent  le signal qui se rendait en Floride (en 2012).

c)      Vaut mieux s’assurer que le décodeur fonctionne bien avant de partir du Canada.   Le décodeur  va fonctionner  après  quelques  semaines  d’inactivité mais non au bout de 3 mois.  Après une grande période sans fonctionner, le décodeur  doit être redémarré par Shaw Direct.

d)      Vous pouvez aussi obtenir la télévison canadienne  par l’entremise de l’internet,  mais c’est réseau par réseau.

e)      Il y a aussi la technologie  Sling-Box.  Je n’ai pas encore essayé  cette technologie mais il paraît que vous pouvez obtenir tous les postes de télévision canadiens en toute légalité et ça même en Floride.   C’est le représentant de Shaw Direct qui m’a fourni les renseignements pour sa compagnie qui m’a informé de Sling-Box.

Nous vous encourageons fortement à partager toutes autres informations que vous avez.

Robert Renaud, trésorier

Club canadien-français de Lake Worth                   Robcis@sympatico.ca